Le secret gardé des Petites amoureuses
4 mars 2013


si la mauvaise copie du film se tait, à la fin, tout absorbée qu’elle est par l’image, il faut l’accepter (ce sera de toute manière tant pis pour moi et non pas tant pis pour le film), sans doute que le secret est trop grand (comme dans ce passage au cinéma où le garçon n’entend pas ce que son voisin glisse à l’oreille de la jeune fille devant lui, avant de l’embrasser)

et puis, ce qui se dit ne nous appartient pas, le film avait sans doute ses raisons de garder ce silence-là (on conservera le reste, et l’essoufflement jusqu’au bout, ai-je vu ce film un jour)

le reste est

ne même pas voir la fin, rester sur cette image silencieuse sur laquelle ne cessera de s’achever l’histoire


arnaud maïsetti - 4 mars 2013

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_amour _cinéma _enfant intérieur _jean eustache _naître