W. Blake | Chants d’innocence, ’Introduction’
9 juin 2013



Traduction personnelle des Chant d’innocence
— ici le sommaire des poèmes
— là les carnets de la traduction


Chants d’innocence

’Introduction’

Je descendais les vallées sauvages,
Ne cessant de jouer des airs de douceur et de joie,
Sur un nuage, je vis un enfant,
Qui dans un sourire, me lança :

« Joue l’air de l’agneau ! »
Alors je jouais de toute ma joie douce.
« Joueur de flûte, joue l’air encore ! »
Alors je jouais : et lui pleurait en m’écoutant.

« Jette cette flûte, cette joyeuse flûte,
Chante tes chansons joyeuses et douces. »
Alors je chantais de nouveau cette chanson
Tandis qu’il pleurait en m’écoutant de toute sa joie.

« Joueur de flûte, assieds-toi et écris
Dans un livre tout ce que le monde pourrait lire. »
Alors il disparut,
Et j’arrachai un roseau,

Et j’en fis une plume,
Et de l’encre l’eau claire,
Et j’écrivis mes chansons joyeuses,
Que chaque enfant se réjouira d’écouter.


arnaud maïsetti - 9 juin 2013

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_Chantier traduction _d’une langue l’autre _joie & douleur _voix _William Blake