Télémaque, à peine
24 mars 2014


Fénelon, Les Aventures de Télémaque

Tableau de David


Télémaque suivait à peine, regardant toujours derrière lui. Il considérait Eucharis, qui s’éloignait de lui. Ne pouvant voir son visage, il regardait ses beaux cheveux noués, ses habits flottants et sa noble démarche.

Il aurait voulu pouvoir baiser les traces de ses pas. Lors même qu’il la perdit de vue, il prêtait encore l’oreille, s’imaginant entendre sa voix.

Quoique absente, il la voyait : elle était peinte et comme vivante devant ses yeux ; il croyait même parler à elle, ne sachant plus où il était,


arnaud maïsetti - 24 mars 2014

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_amour _beauté _cheveux _douleurs _Fénelon