Georges Bataille, entretien 1951 | Lire son visage #1
3 avril 2015




Projet Éblouissements Bataille
— page sommaire de la rubrique

Émission de l’ORTF de 20 mai 1951 : Qui êtes vous, Georges Bataille ?
Lecture du visage de Georges Bataille par Catherine Gris.
Émission d’André Gillois.

Sur le visage de Georges Bataille, deux signes m’apparaissent comme dangereux, mais je m’efforcerai de racheter dans l’esquisse de son portrait ce que ce préambule pourrait avoir de désobligeant. Au fond des orbites creuses, deux yeux brillants à l’éclat glacé de mercure, sans paupières apparentes, semblent dépouiller l’interlocuteur, et la mâchoire vorace semble prête à le déchirer. Cette envie de cannibale, intellectualisée, cérébralisée, ne laisse pas d’être inquiétante, et elle donne à l’ensemble des traits, volontairement figés, un pouvoir hypnotique qui frappe de stupeur ceux qui regardent monsieur Georges Bataille. L’on remarque moins la légère asymétrie de son visage carré, comme projeté hors de lui-même, son font haut, ses cheveux bleutés, son nez fouisseur, sa longue bouche qui seule s’anime dans cette force anxieuse comme privée de chaleur affective. La moitié supérieure révèle l’émotion profonde, intense, que son possesseur doit tirer d’un mot, d’une idée, d’une vision ; le bas en traduit le plaisir cruel et la délectation douloureuse. Monsieur Georges Bataille doit exercer sur ceux qui l’écoutent une séduction puissante.


arnaud maïsetti - 3 avril 2015

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_archives _Fiction _Georges_Bataille _visages _Voix nue