ThTr | Balivernes Hivernales, de JY
8 janvier 2016




Parution de Balivernes Hivernales, de JY.

Troisième texte de la collection ThTr, chez Publie.net, que je codirige avec Christophe Triau [1].

Se procurer le texte

Balivernes Hivernales naît d’une rencontre : avec la ville et le désarroi qu’on y trouve à chaque pas. Dans le hall d’une gare, sur le clavier d’un piano désormais disposé dans chacune de nos gares et livré à tous, quelqu’un joue en virtuose. Soudain un homme en haillons – un SDF peut-être – se lève et danse.

La pièce puise là, dans le mouvement terrible d’un corps, dans la foule autour qui passe toujours à côté, dans la ville qui bat, dans la musique désaccordée : une image et son désir. L’image d’un tournoiement qui remet le dehors à sa place. Le désir d’approcher le monde dans la brutalité élégante qui pourrait lui résister.

Dans cette pièce, autour de cette ville qui est la nôtre – et qui pourtant est inacceptable –, dix monologues dialoguent avec leur vie, leur voix, leur arrêt ici, sur la scène levée par ce texte.


Balivernes Hivernales poursuit le dialogue de JY avec le théâtre et cette esthétique du désarroi entrepris avec Jusqu’à ce que, sa première pièce, publiée chez publie.net en 2014. C’est la deuxième saison : l’hiver. Elle n’est pas sans âpreté ni sans son envers, l’humour, cette élégance du désespoir.


arnaud maïsetti - 8 janvier 2016

Tweet




arnaud maïsetti | carnets




[1De nouveau grand merci à Jean-Yves Fick pour l’aide à la correction, et à Roxane Lecomte pour la réalisation graphique du livre

par le milieu

_corps _JY _théâtre _ThTr _ville _voix