Naître en 1983 | comment être contemporain de son temps
13 février 2017


En lisant L’Histoire mondiale de la France (dir. P. Boucheron)

Être contemporain de son temps : mais de quel temps ? L’histoire, on l’imaginerait comme ce qui produit du passé, fabriquerait peu à peu notre présent. Depuis combien de temps dure ce présent ? Cette période de désert, comme l’appelait Deleuze, dans laquelle on est plongé, et dont nous avons tous charge collective et responsabilité de peupler : depuis combien de temps ? Une génération dure 25 ans, faut-il le croire ?

Naître en 1983, c’est être contemporain de ce passé aussi. Ces compromis qui sont des compromissions, des lâchetés, des renoncements au monde et des acquiescements à ce qui est par nature inacceptable : on est né dans ce monde là.

Il paraît qu’on tourne une page : que les soubresauts grotesques de nos actualités achèvent une époque, une période, ou une ère ? Il faudrait peut-être un autre livre, ou graver sur la terre à même le sol les signes de notre appartenance : ou comme on laisse cette note : n’habite plus au temps indiqué.

Être né en 1983 : est-ce qu’un jour, on en finira avec ce présent ?


arnaud maïsetti - 13 février 2017

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_contemporain _Interventions