Quand la nuit vient | L’Amour [1] – le Fleuve #14
31 mai 2019



c’est ce qui explique la nuit qu’on soit seul
— sommaire

Lorsqu’il passait devant le fleuve, il s’arrêtait, il cherchait un caillou – peu importe la taille – qu’il lançait dans l’eau comme une pensée, comme une promesse.

Il le regardait plonger, les remous s’apaisaient, puis il s’en allait.


arnaud maïsetti - 31 mai 2019

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu