Wiliam Blake | « La réponse de la Terre »
2 mai 2020



Traduction personnelle des Chants d’innocence et d’expérience
— ici le sommaire des poèmes
— là les carnets de la traduction


La Terre leva la tête
Des sombres terreurs de l’ombre
Sa lumière fraya
Âpre, terrible
Et dressa ses cheveux couverts d’un désespoir grisonnant

« Prisonnier sur le rivage
La jalousie étoilée garde mon repaire
Froide, glacée,
Versant larmes sur larmes
Et j’entends le Père des Anciens Hommes

Père égoïste des hommes !
Peur cruelle, jalouse, égoïste !
Le plaisir peut-il
Enchaînée à la nuit
Porter les vierges de la jeunesse et du matin ?

Le printemps voile-t-il sa joie
Quand les bourgeons et les fleurs se déploient ?
Est-ce le semeur
qui sème la nuit
Ou le laboureur qui laboure dans les ténèbres ?

Brise cette chaîne pesante,
Qui gèle mes os
Égoïste, Vaniteux
Fléau éternel,
Qui noue l’Amour vrai et l’esclavage.

.

 [I]


arnaud maïsetti - 2 mai 2020

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




[IEarth’s Answer

Earth rais’d up her head,
From the darkness dread & drear.
Her light fled :
Stony dread !
And her locks cover’d with grey despair.

Prison’d on watry shore
Starry Jealousy does keep my den
Cold and hoar
Weeping o’er
I hear the Father of the ancient men

Selfish father of men
Cruel, jealous, selfish fear
Can delight
Chain’d in night
The virgins of youth and morning bear.

Does spring hide its joy
When buds and blossoms grow ?
Does the sower ?
Sow by night ?
Or the plowman in darkness plow ?

Break this heavy chain,
That does freeze my bones around
Selfish ! vain !
Eternal bane !
That free Love with bondage bound.

par le milieu