2012 | La route, un récit


(rou-t’) s. f.

1° Grande allée percée dans une forêt, pour la commodité du charroi, de la chasse, de la promenade (cela est le sens propre).
Ouvrir des routes dans une forêt.
2° Voie pratiquée pour aller d’un lieu à un autre.
Une route dégradée, enfoncée, mal pavée.
Fig. La grande route, les errements connus, vulgaires.
3° Direction qu’on suit pour aller en un lieu.
La route de Paris à Bordeaux.
Fig. Mettre en route, faire partir.
4° Terme de marine. Chemin que fait ou doit faire un navire dans une direction donnée.
Faire route, naviguer.
Fig. Faire fausse route, se fourvoyer, employer des moyens contraires au but qu’on se propose.
Être en route, avoir le vent favorable.
6° Terme de guerre.
Chemin et logement qu’on marque aux gens de guerre en voyage. Donner une route à des troupes.
7° Fig. Espace que parcourent les astres, les eaux, etc. La route du soleil. La route d’un fleuve.
8° Fig. Ce que l’on suit pour arriver à quelque résultat, comme on suit une route pour arriver au terme du voyage.


Les textes

j’ai des souvenirs

sur la route encore

arnaud maïsetti | carnets