veillées d’armes
2 mars 2010



Éprouver combien le corps résiste, dans la fatigue à venir, celle qui se prépare nécessairement cette semaine de moindre vent, mais de plus grandes secousses en moi : les rendez-vous qu’on prend avec une part de nous même, au futur : comment se promettre qu’on ne les manquera pas.

Dans ces jours de veille, avant, juste avant de se défaire dans les nuits d’après : lignes qui se croisent et finiront par se rejoindre, on le sait — jours de veillées d’armes, où on fait le tour du champ de bataille avant le choc des combats.

Et quant à savoir s’il s’agit de départ, ou d’arrivée — impossible à dire.

arnaud maïsetti - 2 mars 2010

Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_aube _fatigue _histoires & Histoire _Journal | contretemps _solitudes