Home | « La position du cocher »
17 novembre 2010



La position la plus humaine, il me semble, c’est celle du cocher qui attend, celle de l’assoupissement.

On n’est définitivement pas assez bien fait pour se sentir bien debout, et couché, à la longue, on s’énerve ou on devient idiot.

En position assise, avec le menton sut la poitrine, les yeux fermés — aux trois quarts ou tout à fait —, l’oreille en état de marche, les bras un peu écartés pour l’équilibre, comme ça, ça me plairait assez se passer la vie.

Bernard-Marie Koltès (in ’Prologue’ et autres textes)


Licence Creative Commons





arnaud maïsetti | carnets




par le milieu

_Bernard-Marie Koltès _pages _raconter bien _vies